Et voilà ! Vous vouliez passer cinq minutes sur YouTube, mais vous avez fini par y rester bien plus longtemps…

Cette fois, vous n’avez pas pu résister et vous avez visionné un tas de vidéos d’unboxing, avant de finalement tomber sur le fil d’actualité de votre marque de mode préférée. Celle-ci vient de publier l’enregistrement d’un direct organisé il y a quelques jours. Dans ce document, une influenceuse connue présente aux spectateurs ses tenues d’été préférées.

Une tenue en particulier a vraiment attiré votre attention et vous vous êtes dit : « Celle-ci, je la veux ! » Heureusement pour vous, dans la section description, la vidéo contenait un lien permettant d’acheter ladite tenue. Et c’est exactement ce que vous avez fait.

Ce scénario vous semble-t-il familier ? Il devrait l’être ! Le vidéo commerce connaît un essor sans précédent et ne montre aucun signe de ralentissement. Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est le vidéo commerce et présenter ses avantages ainsi que la manière de s’en servir en bonne et due forme.

Qu’est-ce que le vidéo commerce?

Pour faire simple, le vidéo commerce consiste à vendre des produits par le biais de contenus vidéo.

Si vous avez déjà assisté à un webinaire, puis effectué un achat à la fin de la présentation, ou bien cliqué sur le bouton « Acheter maintenant » après avoir regardé une vidéo sur Instagram, alors, tout comme des millions d’autres personnes au cours des dernières années, vous êtes un utilisateur actif du vidéo commerce.

Le vidéo commerce en direct, qui consiste à vendre des produits via des vidéos live, connaît une croissance particulière depuis la pandémie de COVID-19. La vente par livestreams est actuellement une industrie de plusieurs milliards de dollars en Chine et les experts s’attendent à ce que ce chiffre atteigne 25 milliards de dollars aux États-Unis d’ici 2023.

Le vidéo commerce peut vous sembler une nouvelle tendance à la mode. En réalité il existe depuis des décennies, sous des formes différentes. Par exemple, la chaîne de télé-achat QVC, lancée en 1986, présente une variété de produits différents en direct à la télévision, permettant aux téléspectateurs de les acheter via un simple appel téléphonique.

De nos jours, le vidéo commerce fait surtout référence aux vidéos en ligne, mais les principes de base restent les mêmes.

Quels sont les avantages du vidéo commerce?

Quel est donc l’intérêt ? Pourquoi les entreprises investissent-elles dans le vidéo commerce ? Quels sont les profits découlant du recours à cette forme de vente ? Voici trois avantages clés du vidéo commerce que vous devez absolument connaître :

Un public plus engagé

Les vidéos sont naturellement plus attrayantes qu’un texte seul. Ainsi, le public est beaucoup plus enclin à regarder du contenu vidéo commercial qu’à lire des informations concernant les produits. La vidéo permet également de transmettre les informations plus rapidement, ce qui est important compte tenu de la diminution de la durée d’attention des consommateurs.

Les images fixes, bien que plus attrayantes que le texte, ne peuvent pas non plus rivaliser avec la vidéo. En effet, les vidéos donnent aux consommateurs un aperçu plus complet des produits, ce qui est d’autant plus important lorsque les clients potentiels ne peuvent avoir de contact direct avec ces produits.

Davantage de conversions

Le vidéo commerce produit également des taux de conversion plus élevés.

Les visiteurs de sites web sont 64-85 % plus enclins à acheter un produit en ligne après avoir regardé une vidéo. En outre, 96 % des personnes qui achètent en ligne se fient aux vidéos de produits. Pourquoi ? Parce que les vidéos aident les consommateurs à comprendre les caractéristiques et les avantages des produits.

Une image de marque plus forte

Enfin, le vidéo commerce permet de renforcer l’image de marque.

Comme les spectateurs peuvent voir les représentants de l’entreprise manipuler et utiliser les produits simplement en regardant une vidéo, ils apprennent à faire confiance à l’entreprise qui leur vend ces produits. La confiance des consommateurs conduit souvent à créer une rétention et une fidélité accrues. On voit bien ici à quel point la connexion humaine est un facteur-clé !

Les marques fondées sur la confiance et la fidélisation des consommateurs ont presque toujours plus de succès que les organisations qui n’ont pas construit une forte loyauté avec leurs « tribus ».

Comment mettre à profit le vidéo commerce dans votre entreprise

Le vidéo commerce présente des avantages indéniables. Mais concrètement, comment votre marque doit-elle s’y prendre pour l’utiliser ? Suivez le processus en quatre étapes présenté ci-dessous pour mettre toutes les chances de votre côté et relever le défi du vidéo commerce.

1. Comprendre votre public

Quel est le public que vous ciblez avec le vidéo commerce ? C’est une information qu’il vous est essentiel d’obtenir avant de faire quoi que ce soit d’autre ! Pourquoi ? Car ce sont vos spectateurs et leurs préférences qui détermineront le type de contenu vidéo que vous allez créer.

Nous parlerons plus en détail de la création de contenu vidéo dans une section ultérieure de cet article. Pour l’instant, sachez simplement que vous ne pouvez pas créer de contenu performant sans connaître vos spectateurs.

Prenez donc le temps d’étudier votre public et de créer des personnalités d’acheteurs détaillées, comprenant des informations démographiques telles que le sexe, l’âge et l’emplacement géographique, ainsi que des détails psychographiques tels que les objectifs, les craintes et les défis quotidiens.

Une compréhension approfondie de votre client idéal est essentielle à la réussite de tout effort de marketing. Ne sautez pas cette partie lorsque vous créez votre stratégie de vidéo commerce!

2. Investissez dans les outils apropriés

Ça y est, vous comprenez mieux votre public ! Bien. Maintenant vous pouvez penser aux outils dont vous aurez besoin pour alimenter votre stratégie de vidéo commerce. De nombreuses options s’offrent à vous. Vous pouvez, par exemple, avoir recours à des sites de médias sociaux tels que YouTube et Instagram.

Le principal avantage de ces sites est leur incroyable portée. Sur les réseaux sociaux, vous avez accès à des milliards de clients potentiels. L’inconvénient est que vous ne contrôlez pas tout. Au final, quelle que soit votre stratégie, vous devrez toujours vous conformer aux règles établies par Instagram ou YouTube.

Vous pouvez aussi recourir à une autre option, en vous servant d’une plateforme de webinaires et d’événements en ligne telle que ClickMeeting.

Notre logiciel vous permettra d’entrer en contact avec des milliers de personnes à la fois et de partager avec elles une variété de contenus, que ce soient des ateliers d’information ou des démonstrations de produits. Enfin, il vous sera possible de vendre vos produits et services grâce à notre intégration transparente de PayPal.

Avec ClickMeeting, vous pourrez également personnaliser l’aspect de vos présentations en ligne, faire participer votre public grâce à des sondages et des enquêtes, mais aussi grâce aux fonctions de chat disponibles dans l’application. Enfin, vous pourrez sauvegarder les enregistrements de vos vidéos pour une utilisation ultérieure. Bref, il vous sera possible de faire toutes sortes de choses que vous ne pouvez pas faire en ayant recours uniquement aux médias sociaux.

Bonne nouvelle : ClickMeeting peut être utilisé gratuitement pendant 30 jours, sans carte de crédit.

Vous pouvez également avoir recours à une option hybride, en utilisant à la fois ClickMeeting et des sites comme Instagram et YouTube. Par exemple, vous pouvez héberger des vidéos en direct avec ClickMeeting et utiliser notre fonction de streaming social pour diffuser vos présentations sur Facebook ou YouTube en même temps.

Ensuite, vous pouvez prendre les séquences enregistrées et les publier sur vos profils de réseaux sociaux pour créer des ressources de vidéo commerce supplémentaires. C’est vraiment un scénario gagnant-gagnant et vous faites d’une pierre deux coups!

3. Partager du contenu de haut niveau

À ce stade, vous savez déjà quel public vous essayez d’atteindre avec vos efforts de vidéo commerce. Vous connaissez également les outils que vous comptez utiliser pour impliquer ce public. Il est maintenant temps de créer un contenu attrayant.

Ce n’est pas parce que vous allez organiser un webinaire ou publier sur Instagram une vidéo en direct permettant aux spectateurs d’acheter des produits en direct que ceux-ci vont automatiquement le faire. Pour cela, vous devez impérativement créer un contenu de qualité qui attire l’attention de vos clients potentiels, retient leur intérêt et les convainc de sortir leur carte de crédit.

Voici quelques conseils de création de vidéos pour vous aider à générer un meilleur contenu :

    • Encouragez l’engagement : les meilleures campagnes de vidéo commerce impliquent la participation du public. Or, lorsque vous hébergez une vidéo en direct c’est assez facile à faire : posez simplement des questions à vos spectateurs via des sondages, des enquêtes et des boîtes de discussion. Le même résultat peut également être atteint avec un contenu préenregistré. Prenez une minute au début de votre vidéo d’achat pour faire savoir à votre public qu’il peut acheter des produits chez vous, tout en expliquant comment le faire.
    • Offrez une valeur hors du commun : si vous voulez que votre public regarde vos vidéos, celles-ci doivent être bonnes. Pensez donc à la valeur que vous offrez aux spectateurs. Donnez-vous des avis vraiment approfondis sur les produits ? Partagez-vous beaucoup de preuves sociales ? Vos vidéos sont-elles super drôles et/ou divertissantes ? Réfléchissez aux raisons pour lesquelles quelqu’un voudrait regarder votre contenu, ensuite assurez-vous que votre stratégie de vidéo commerce offre ces éléments.
    • Restez simple : La dernière chose à faire est de submerger votre public. Les consommateurs débordés n’achètent rien. Essayez donc de ne pas surcharger les spectateurs avec des informations sur une douzaine de produits différents dans chaque vidéo. Dans la mesure du possible, concentrez vos efforts sur un à trois produits à la fois. Vous aurez plus de succès de cette façon.
    • N’hésitez pas à expérimenter : enfin, n’ayez pas peur de faire preuve de créativité et d’essayer quelque chose de nouveau. Dans vos vidéos vous pouvez par exemple adopter une approche narrative pour stimuler l’engagement. Ou inviter d’autres personnes à vous rejoindre devant la caméra. Laissez libre cours à votre imagination. La seule chose que vous devez faire, c’est décider de ce qui sera efficace pour vous et votre marque… et de tenter le coup.

 

4. Analyser vos résultats

La dernière étape consiste à examiner vos indicateurs et à ajuster votre stratégie en conséquence. Pour cela vous devez savoir une chose : quelles sont les indicateurs que vous devez suivre et mesurer ? Voici quelques suggestions :

    • Nombre total de vues : combien de personnes regardent votre contenu de vidéo commerce? Plus important encore, combien de temps chaque personne regarde-t-elle ? Ces données sont cruciales.
    • Engagements : à quelle fréquence les spectateurs interagissent-ils avec votre vidéo ? Les interactions potentielles comprennent les réponses aux sondages et aux enquêtes, l’utilisation de la boîte de messagerie, les commentaires, etc.
    • Le taux de clics: l’objectif de votre stratégie de vidéo commerce est de réaliser des ventes. Étant donné que les spectateurs doivent cliquer pour acheter, les clics sont un indicateur important. Suivez le pourcentage de spectateurs qui cliquent sur les liens de vos vidéos.

    Conversions : parmi les personnes qui cliquent sur un lien, combien effectuent des achats ? C’est là que le ciel rencontre la terre ! Les clics, aussi importants soient-ils, ne signifient pas grand-chose s’ils ne génèrent pas de ventes. Suivez toujours votre taux de conversion.

 

Alors, que pouvez-vous faire une fois que vous avez glané les informations ci-dessus ? En tirer profit pour améliorer vos vidéos !

Par exemple, si une série de questions dans un sondage a entraîné une augmentation significative des engagements, utilisez un sondage similaire dans votre prochaine vidéo. Si les spectateurs cliquent sur vos liens, mais ne réalisent pas d’achat, cherchez pourquoi, de façon à pouvoir remédier à la situation et faire plus de ventes à l’avenir.

Trois excellentes pratiques de vidéo commerce pour plus de succès

Le processus en quatre étapes ci-dessus vous aidera à vous servir du vidéo commerce au profit de votre entreprise. Voici trois bonnes pratiques pour vous assurer que vos efforts porteront leurs fruits comme ils sont censés le faire :

1. Soyez authentique

Personne n’aime le manque de sincérité. Lors de la création de contenu de commerce vidéo, soyez authentique et parlez de vos produits et services le plus concrètement possible. Vous entrerez en contact avec davantage de personnes et établirez avec elles des relations de confiance qui vous seront bénéfiques par la suite.

Cela ne signifie pas pour autant que vous ne pouvez pas présenter vos offres sous le meilleur jour possible. Mais n’exagérez pas et/ou ne mentez pas non plus à leur sujet. Agir de cette manière vous conduirait droit au désastre.

2. Soyez cohérent

La cohérence est également importante : cohérence dans votre calendrier de publication, votre livraison, la façon dont vous interagissez avec votre public, etc. Cette cohérence présente deux avantages :

  • Vos spectateurs sauront à quoi s’attendre : Vos vidéos n’ont pas besoin d’être exactement les mêmes, mais elles doivent avoir un air de ressemblance. Votre public saura ainsi ce qu’il peut attendre de vous et apprendra à faire confiance à votre marque à un niveau plus profond.

 

  • Vous améliorerez votre performance de vidéo commerce : la cohérence vous aidera également à améliorer plus rapidement vos compétences face à la caméra. Pour devenir bon, quel que soit le domaine, il faut s’entraîner. Diffusez donc régulièrement du contenu.

 

Soyons très clairs. La cohérence et l’expérimentation (mentionnées dans la section « Partager du contenu de haut niveau ») ne sont pas des éléments contradictoires. Vous pouvez essayer de nouvelles choses sans perdre votre spécificité.

3. Montrez-vous désintéressé

Il est TOUJOURS utile de garder son public à l’esprit. S’il n’est pas intéressé par le contenu de la vidéo que vous produisez, changez les choses. Offrez à votre public ce qu’il désire.

C’est ce que nous entendons par « être désintéressé ». Si vous ne pensez qu’à vous lorsque vous tournez des vidéos – le contenu que vous voulez créer, les avantages dont vous profiterez en postant des vidéos, etc…

On y est presque…

Le vidéo commerce représente l’avenir. En sautant dans ce train en marche dès maintenant, vous pourrez profiter de la première vague de succès avant que cette stratégie ne se généralise.

Cependant, pour que le vidéo commerce profite à votre entreprise, vous devez développer une stratégie appropriée. Après lecture de cet article, vous savez désormais comment faire ! Il vous suffit de suivre les quatre étapes ci-dessus et de comprendre votre public, d’investir dans les bons outils, de partager un contenu de haut niveau et d’analyser vos résultats.

En parlant de bons outils, n’oubliez pas ClickMeeting. Nous mettons à votre disposition notre plateforme de pointe de vidéo commerce, qui vous aidera à faire participer les spectateurs et à vendre plus de produits. Inscrivez-vous pour un essai gratuit de ClickMeeting de 30 jours dès aujourd’hui. Ainsi, vous pourrez tester le logiciel par vous-même.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Auteur Jacob Thomas

Content writer @ ClickMeeting

Time to move your events online. Do it with ClickMeeting

TRY IT FREE
G2Crowd

Laissez une réponse

Your email address will not be published.